Un paradis trompeur, de Henning Mankell ****

paradistrompeur

Hanna a connu le froid avant la chaleur. La misère avant l’opulence. La Suède avant l’Afrique. Deux fois mariée, deux fois veuve, elle échoue au Mozambique où elle se retrouve à la tête d’un bordel. Au milieu des prostituées, sa couleur de peau dérange. Ce pays où la peur de l’autre habite les Blancs comme les Noirs est-il un paradis ou un enfer?

On est loin des Willander et de sa série de policiers suédois. Ce livre-là est un tout petit roman qui se lit d’un trait, comme le journal d’une jeune femme jetée hors de chez elle par la pauvreté au tout début du 20ème siècle, et qui va connaître une vie peu ordinaire, au hasard des rencontres. Mankell connaît bien le coin d’Afrique où elle échoue et il nous livre un excellent condensé de toutes ses violences coloniales.