Deception Point, de Dan Brown ***

danbrown Quand un satellite de la NASA détecte une météorite d’une exceptionnelle rareté enfouie sous les glaces du cercle polaire, cela tombe à pic pour l’agence spatiale, impatiente de faire oublier une série d’opérations ratées.
À la veille de l’élection présidentielle, alors que son avenir politique est en jeu, le président des États-Unis envoie dans l’Arctique Rachel Sexton, analyste des services secrets, vérifier l’authenticité de cette découverte. Elle y rejoint une équipe d’experts, dont le charismatique océanologue Michael Tolland.
Ce que Rachel va découvrir est presque inconcevable : une mystification audacieuse qui menace de déclencher un scandale mondial.
Aux prises avec une équipe de tueurs implacables, en fuite dans un univers aussi sauvage que dangereux, Rachel et Michael n’ont qu’un espoir de survie: découvrir qui se cache derrière une si magistrale supercherie.

Encore une histoire invraisemblable. Beaucoup moins compliquée (ou sophistiquée?) que le Da Vinci code. Mais un excellent suspense. Et près de 700 pages qui se lisent aussi vite (ou presque) que le Patrick Modiano d’hier. Et avec plaisir. Happy end of course.

Emprunté à la médiathèque de Saussines