Chemin de Compostelle, étape n°29

26,2 km, entre Ventas de Naron et Melide. Ça commence dans les nuages, 100% d’humidité mais pas vraiment de la pluie. De 6h30 à 8h je suis seul sur mon chemin. Et puis tout change, la foule et les trombes d’eau me tombent dessus. La foule, c’est l’autoroute, chez nous, un premier août. Et il faut faire attention en doublant, parce que la foule avance lentement, et surtout parce que la foule a sorti les parapluies et se soucie peu des véhicules, je veux dire des pèlerins, qui arrivent derrière eux et souhaitent passer. Et il pleut tellement que le chemin se transforme en rivière. Il faut zigzaguer entre les zones à cailloux, les zones de gadoue ou la rivière. Le chariot suit, vaillamment. Les chaussures, les chaussettes sont trempées, et j’ai les pieds un peu gelés. Pas trop de photos, aujourd’hui encore, mon smartphone ne sachant pas nager. Au moment d’arriver à Melide, c’est vraiment la foule. Je suis bien content d’avoir réservé depuis février. Mon hôtel est dans une petite rue, à l’écart du centre et du bruit. Et j’ai un peu besoin de dormir en ce moment: ce matin, c’est l’alarme de mon téléphone qui m’a réveillé… après 9 heures de sommeil !

D’après la dernière borne, il ne reste plus que 52 km jusqu’à St Jacques !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s