Chemin de Compostelle, étape n°27

Vers la fin du parcours, j’ai préféré découper les étapes en longueurs raisonnables plutôt que de m’arrêter “où il faut”. Et donc aujourd’hui, l’étape commencée à Triacastela s’achève à Rente. Rente: 18 habitants en comptant le berger allemand de la maison neuve où je loge. “La casa nova de Rente” est en fait une maison de plus de 300 ans. Les murs, y compris entre les pièces intérieures, font un mètre, voire 1m20 d’épaisseur. La wifi, pour la capter… il faut rester tout près ! C’est l’ancienne habitation d’un ensemble de bâtiments de ferme, qui comprend un très beau séchoir à maïs (photo). Pas de bar ou de restaurant dans le village. La maman de la maison ne cuisine que pour sa famille et les trois ou quatre hôtes du jour. Parmi ceux-ci, une anglophone entre-aperçue à mon arrivée, qui a eu le temps de m’expliquer que c’est la deuxième fois qu’elle vient ici, et qu’elle a découpé son parcours exprès pour ça. Je comprends. C’est l’hébergement le plus extraordinaire que j’ai expérimenté depuis le départ.

On a eu de la pluie ce matin, et puis du soleil, des cailloux, des côtes et des descentes, de la gadoue et même une rivière à traverser. Cette Galice me fait penser au Pays Basque. Ça monte et ça descend tout le temps, c’est vert parce qu’il y pleut souvent, et les gens parlent bizarre. Mais c’est beau. Très beau.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s