Le masque de Venise, de Rosalind Laker***

masquedevenise

Je ne me rappelle plus qui m’a recommandé cette lecture. Merci quand même !

Cela ressemble au livret d’un opéra italien du XVIIIème siècle. Venise, deux grandes familles qui se cherchent querelle depuis la nuit des temps, des temps où les femmes qui parviennent à exister ont bien du mérite. Les héroïnes, Marietta et Elena, sont deux orphelines élevées au conservatoire de la Pietà, école de chant qui fournit les prima donna des soirées musicales vénitiennes de l’époque. Une époque où le carnaval et les fêtes privées ne s’arrêtent que lors des grosses chaleurs de l’été. On les marie, contre leur gré, aux chefs des deux familles ennemies. L’une découvre l’horreur, l’autre qu’un mariage arrangé peut cacher une agréable surprise. Face à l’adversité, elles se battent, et si leurs aventures sont bien romanesques, la vie à Venise, les politiques locales et internationales sont bien présentes, comme l’exige le décor de tout bon roman historique sinon d’un opéra. La fin m’a tenu éveillé jusqu’à une heure avancée de la nuit…

 

Emprunté à la bibliothèque de Saint-Christol

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s