Lontano, de Jean-Christophe Grangé *

 

GrangéÀ éviter. Ça semblait partir de façon originale et intéressante. Et puis cela tombe dans le caricatural à tous les niveaux, dans la science fixion, et ça n’en finit plus. Tous les personnages sont des caricatures. Grangé réussit à caser dans un seul bouquin tout ce que le monde francophone compte de tarés en tous genres. Il introduit un criminel potentiellement intéressant, du type tueur en série copycat d’un ancien malade décédé. Mais la solution est tellement tirée par les cheveux et impossible scientifiquement, qu’on se sent malade d’avoir perdu tant de temps à lire pour en arriver là. C’est du grand n’importe quoi. Plutôt farce que policier. Je ne suis pas prêt à lire un autre Grangé !

Le père est le premier flic de France. Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiersLa petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l’Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes. Sur fond d’intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l’espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.

Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s