Bilqiss, de Saphia Azzeddine ****

Bilqiss“Vous priez encore Dieu?
– Bien sûr. Pourquoi ne le ferais-je pas?
– Eh bien, il me semble qu’Il vous a abandonné ces derniers temps.
– Allah ne m’a jamais abandonnée, c’est nous qui l’avons semé.”

Bilqiss est l’héroïne de ce roman: c’est une femme indocile dans un pays où il vaut mieux être n’importe quoi d’autre et si possible un volatile. On l’a jugée, on l’a condamnée, on va la lapider. Qui lui lancera la première pierre? Qui du juge au désir enfoui ou de la reporter américaine aux belles intentions lui ôtera la vie?

Dans une ville et un pays jamais cités, Bilqiss, mariée à 13 ans à un homme de 46 ans, est jugée pour avoir dit la prière en lieu et place du muezzin un matin où ce dernier ne s’était pas réveillé la faute à la cuite de la veille, et tant pis si un bon musulman ne boit pas. Récit à trois voix, celle de Bilqiss, qui attend la mort comme une délivrance, celle du juge qui tombe sous le charme de sa parole et de son intelligence, et celle de la reporter américaine qui doit apprendre à voir et entendre autre chose sur les femmes dans le monde musulman que les clichés que serine un occident autiste.

C’est un tout petit livre, très vite lu. Recommandé lors du dernier “millefeuilles” de la médiathèque de Saussines.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s