Celle qui en savait trop, de Linwood Barclay ***

barclay

Pour arrondir ses fins de mois, Keisha Ceylon a eu LA bonne idée : troquer ses balais de femme de ménage contre une boule de cristal. Entre thème astral et marc de café, elle s’est fait une spécialité : faits divers et disparitions. Cinq mille dollars contre l’espoir de retrouver un être cher : certaines familles sont prêtes à tout.

Et justement, Wendell Garfield est sans nouvelles de sa femme Ellie, volatilisée à la sortie du supermarché une semaine plus tôt. Aucun indice, la police piétine. La presse est en émoi. Wendell et sa fille sont affolés : l’heure est idéale pour l’arnaqueuse qui se prépare à livrer sa plus belle, sa plus troublante, sa plus dangereuse vision…

Car, sans le savoir, la fausse voyante vient de frôler de très près une vérité meurtrière. Et de réveiller les instincts d’un tueur en liberté… Quand l’humour se mêle à l’angoisse : le nouveau coup d’effroi du créateur de frissons.

Une bonne voyante est une femme qui sait faire parler et qui sait, surtout, écouter. Pour le reste il faut un peu de logique, et de l’imagination. De ce côté là, pas de problème. Des idées, elle n’en manque pas. Et quand il le faut, elles lui viennent très vite à l’esprit. Et grace à ça Keisha peut rebondir, encore et encore. Du moins jusqu’ici.

C’est bien fait et vite lu.

Acheté à la gare de Nîmes en attendant un train…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s