Le jardin de bronze, de Gustavo Malajovich ***

jardindebronze

Deux mois sans un seul article dans la catégorie “livres”… un gros coup de paresse, pas un arrêt de lecture. J’ai croqué plein de bouquins, comme à mon habitude. Des trucs pas mal, des trucs bof, rien d’extraordinaire vraiment, qui me fasse sortir de cette torpeur claviéristique. Jusqu’au livre de cet argentin. On peut écrire des policiers partout, du grand Nord au grand Sud, c’est une évidence. Quand on lit un nouvel auteur, d’un pays lointain, il y a une petite touche de curiosité supplémentaire. Pas déçue.L’histoire du jardin de bronze pourrait sans doute avoir été plantée ailleurs qu’en Argentine. Si l’ambiance est importante, l’équilibre entre celle-ci et l’intrigue penche nettement en faveur de la seconde, au contraire des livres de Donna Leon, où Venise est prépondérant (j’y reviens ensuite parce que l’autre livre remarquable lu pendant ma trève des confiseurs est un autre Brunetti), ici c’est l’intrigue et le suspense qui prédominent. La fille du héros disparait un jour avec sa babysitter, et cet homme mettra toute son énergie à la rechercher. Pendant des années. Très longtemps. Une histoire complexe, qui devient dangereuse pour tous ceux qui s’approchent de la vérité, et à la fin inattendue. Prenante en tout cas. Un gros livre de 600 pages dévoré en un weekend parce que je pouvais plus m’en sortir. Pas vraiment extraordinaire, mais quand même assez bien construit pour accrocher et donner envie d’aller lire plus loin… jusqu’à tomber de sommeil. La quatrième de couverture annonce que le livre est le premier d’une série. Je lirai le tome 2.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s