Le chateau de Monlaur

À la fin d’une belle randonnée un peu fraiche sous un grand ciel bleu, et avant la galette des rois dans les locaux bien chauffés de la mairie de Saussines, nous avons eu le plaisir d’une page culturelle avec une charmante archéologue de l’association Montaud Patrimoine (voir lien ci-dessous) participant au projet de consolidation/sécurisation des ruines du chateau de Monlaur.

Grande famille catholique vivant au milieu d’un pays d’hérétiques, les Monlaur avaient beau dominer la plaine et voir leurs ennemis arriver de très loin, les troupes de Rohan ne mirent pas plus de trois jours pour venir à bout de la résistance de la très catholique et royale troupe du marquis de Monlaur. Et comme en ce temps-là le monde se divisait entre des nobles dont la vie n’avait pas de prix et des gueux dont la vie ne valait rien, tous les hommes de Monlaur furent passés par les armes quand la famille de Monlaur pu s’exiler vers des terres plus respectueuses. Le chateau, lui, fut pillé, brulé, en grande partie détruit. On était en 1622. Et quatre siècles plus tard, si les ruines ne fument plus elles sont encore à peu près en l’état ou Rohan les a laissées, à quelques renforcements près réalisés par une association locale (Montaud patrimoine).

fig4_litho

Les randonneurs Saussinois ont pu apprécier la vue (imprenable, elle) depuis le “bureau” du marquis, au premier étage de ce qui reste du chateau. Et ils ont certainement tous eu une pensée émue pour les habitant(e)s de l’époque, qui devaient vivre sinon au moins dormir dans des chambres glaciales non chauffées. D’aucuns esprits malins y auront sans doute deviné l’origine de l’expression “rester couvert”. Quelques chercheurs, parmi eux, auront peut-être été vérifier dans la généalogie des Monlaur que, pendant des siècles, les marquis sont tous nés au printemps…

… avec quelques photos d’aujourd’hui:

DSCN0629
Le printemps en janvier, jusque chez les orchidées sauvages.
DSCN0632
l’entrée principale et, à droite, le “bureau” du marquis
DSCN0634
Notre guide et archéologue nous ouvre les portes…
DSCN0638
…et ensuite on regarde bien où on met les pieds.
DSCN0640
Le bureau local de la poste royale
DSCN0641
Du “bureau” du marquis, et dans les courants d’air, les randonneurs entendent l’histoire de Monlaur
DSCN0646
La chapelle à droite, avait été partiellement restaurée par les Monlaur à la fin du 17ème siècle.
DSCN0647
La cuisine (sous la voute) devait contribuer à chauffer la salle à manger juste au-dessus…
DSCN0650
Nos marcheuses, la tête dans le four, regarde sans doute si la cuisson du chevreuil chassé ce matin avance bien…
DSCN0652
Et là on s’étonne peut-être de la présence constante d’eau, au sommet d’une colline, et en pays sec, dans le puits du chateau (“même au mois d’août” nous dira notre sympathique guide)

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s