Ce pays qui te ressemble, de Toby Nathan ****

aa TobyNathanLe Prix Goncourt sera annoncé demain, et le livre de Toby Nathan fait partie des quatre finalistes. Je ne connais pas les trois autres, mais Ce pays qui te ressemble est à mon goût très supérieur au Pas Pleurer de Lydie Salvayre couronné l’an passé. Nathan a de multiples talents, dont celui d’être un conteur. Dans les chapitres où il exerce ce talent, on est tranporté hors du fauteuil où on lit vers un monde extraordinaire. Le reproche que je lui fait est qu’on revient trop vite à la réalité. Nathan a les deux pieds collés au sol de l’histoire. Dans la première moitié du livre, j’ai cru un moment avoir trouvé le Gabriel Garcia Marquez égyptien. J’attendait que le conteur m’emporte, mais toujours il revenait au monde réel, au monde cruel, à l’histoire. Dommage. J’ai lu un très bon livre, mais en sachant que son auteur avait la capacité à écrire un très grand livre…

C’est dans le ghetto juif du Caire que naît, contre toute attente, d’une jeune mère flamboyante et d’un père aveugle, Zohar l’insoumis. Et voici que sa sœur de lait, Masreya, issue de la fange du Delta, danseuse aux ruses d’enchanteresse, le conduit aux portes du pouvoir. Voici aussi les mendiants et les orgueilleux, les filous et les commères de la ruelle, les pauvres et les nantis, petit peuple qui va roulant, criant, se révoltant, espérant et souffrant.

Cette saga aux couleurs du soleil millénaire dit tout de l’Égypte : grandeur et décadence du roi Farouk, dernier pharaon, despote à l’apparence de prince charmant, adoré de son peuple et paralysé de névroses. Arrivé au pouvoir de Gamal Abdel Nasser en 1952 et expulsion des Juifs. Islamisation de l’Égypte sous la poussée des Frères Musulmans, première éruption d’un volcan qui n’en finit par de rugir… C’est la chute du monde ancien, qui enveloppait magies et sortilèges sous les habits d’Hollywood. La naissance d’un monde moderne, pris entre dieux et diables.

… et ce résumé (quatrième de couverture) est abominable ! Comment un auteur peut-il laisser s’écrire n’importe quoi sur cette couverture, si importante pour le badaud lecteur que je suis? Oubliez ça et laissez-vous envouter par l’Egypte. Le blog de Toby Nathan vaut le détour. Il inclus les recettes des plats égyptiens mentionnés dans le livre.

Emprunté à la médiathèque de Saussines

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s