Pandemia, de Franck Thilliez ***

pandemia” L’homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, étouffe ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans Nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. ” Après Angor, une nouvelle aventure pour Franck Sharko et Lucie Henebelle. Et l’enjeu est de taille : la préservation de l’espèce humaine.

J’avis bien aimé Angor. J’ai bien aimé Pandemia aussi. Cela commence par des cygnes retrouvés morts dans un parc ornithologique et une première enquête sur un nouveau virus de grippe qui se propage à grande vitesse. Cela se croise avec un sac d’ossements retrouvé au fond d’un lac et une autre enquête pour meurtre. De nombreux rebondissements plus tard, avec les zestes de suspense et les inévitables enquêteurs sympathiques qui vont bien… on en conclut encore une fois que Thilliez, dans le désert du policier français, c’est d’une toute autre qualité que Musso. Et on en redemande.

Emprunté à la médiathèque de Saussines.