Sycamore Row, de John Grisham ***

Grisham_sycomoreLe livre a été publié en français sous le titre “l’allée du sycomore”… mais comme je l’ai acheté dans un aéroport loin d’ici, je l’ai lu dans sa version originale.

Pourquoi, dans le sud ségrégationniste, un riche américain décide-t-il de déshériter toute sa famille ou presque pour laisser 90% de sa fortune à l’employée noire qu’il a engagée trois ans plus tôt? Atteint d’un cancer en phase terminale, il décide de mettre fin à ses jours, suivant un scénario très précis.

Le livre est bien écrit mais on a quand même un peu trop l’impression que l’auteur applique ses leçons de droit civil et celles… des scénarios de films à succès (plusieurs de ses livres ont été portés à l’écran et maintenant il anticipe). On a donc droit à la série de rebondissements prévisibles, d’abord dans le sens de la famille lésée, puis à la fin dans l’autre sens. Avec la conclusion… que je ne peux pas raconter. Mais tout cela est un peu trop téléphoné, trop travaillé, trop bien construit. Et l’ambiance, comme l’empathie avec les personnages s’en ressentent. Donc une bonne lecture, mais pas un chef d’oeuvre du roman policier-judiciaire.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s