Buried Angels, de Camilla Lackberg *

buriedangels

La dernière fois, j’écrivais: “Too much? C’est compliqué à souhait, un zeste de suspense, des personnages sympathiques et des vilains un peu caricaturaux… justement, ces vilains !… Il semble que tous les vilains suédois (voire scandinaves) se soient concentrés en un seul point de la carte: Fjällbacka. Mme Läckberg exagère. Et pas seulement sur les vilains. Aussi sur les difficultés de ses personnages préférés dans leur vie de tous les jours. Bref, je commence à trouver que toute cette prose manque un peu trop de réalisme.”

Et comme je comprends vite, mais en prenant mon temps, je viens d’en lire un autre! La vérité, c’est que c’est ma très chère qui l’avait acheté, un jour en attendant son train. STOP ! Il faut que j’arrête de lire cette auteure. Vous avez déjà lu un Läckberg? Alors, vous avez TOUS lus! Le même bla-bla-bla autour des personnages, une gangue dans laquelle on se demande si on finira par trouver une intrigue, la concentration de tous les maux de la terre à Fjällbacka, 800 habitants… imaginez un peu ce que cette femme aurait écrit si elle était née à Saussines (34160) avec ses 1000 habitants ! On ne sait pas si c’est les longues nuits d’hiver, mais ils sont presque tous fous, dans ce bled. Et ceux qui ne le sont pas ont de graves problèmes familiaux. Une caricature !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s