Entre Quissac et Sauve un jour de ciel gris ***

On était tous un peu surpris, à l’arrivée, d’entendre notre président fatigué annoncer qu’on avait à peine fait 16kms quand tous nos muscles, nos pieds, nos genoux, nous disaient “c’est plus, c’est plus, c’est plus”. Après, il est vrai qu’on n’avait pas marché vite: une partie dans la gadoue, on fait attention. Une partie sur des pierres qui glissent, on fait attention. On tombe quand même sur les fesses. Mais on va doucement. Bon, le lendemain, Jean nous apprend que le GPS a mangé deux kilomètres, miam. On a donc fait une rando de 18kms, après une longue période de disette pour cause de pluies, cela explique la fatigue. J’écris ces lignes après une nuit longue, longue, longue… comme il y a très longtemps que je n’en avais pas fait une. Réparatrice aussi.

Très jolie balade, dans les collines à l’aller, le long du Vidourle au retour. Nous étions 17 malgré le temps gris, gris, gris. Mais comme écrit plus haut, cela faisait trop longtemps qu’on n’avait pas mis nos chaussures de marche, alors… et puis après deux gouttes lors de la pause déjeuner (très bon ce petit Pic St Loup de Jean-Guy), le ciel s’est un tout petit peu dégagé. Maintenant il ne faudrait pas que la prochaine rando soit dans un mois…

et les photos, bien sûr. Commentaires inutiles.

P1020375 P1020379 P1020383 P1020384 P1020387 P1020388 P1020389 P1020390

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s