Les Belles Âmes, de Lydie Salvayre ***

bellesames

Il s’agit de belles âmes. En visite chez les pauvres. Cela se fait.
La visite est organisée par Real Voyages qui prône un tourisme un peu particulier puisqu’il consiste à faire découvrir l’envers des grandes villes et leur désolation.
Projet admirable – nous vous demandons d’applaudir – qui va être sérieusement mis à mal.
Car dans le bus qui conduit ces très charitables personnes à travers six pays d’Europe, il y a Jason, le trouble fête, que les pleurnicheries de ses voisins et leurs hoquets indignés exaspèrent.
Et il y a Olympe. Olympe qui se tait. Olympe qui se tait parce qu’elle n’a pas les mots qu’il faut, ni les façons, mais dont le rire s’entend de l’autre côté de la mer.

Il y avait deux livres de Lydie Salvaire disponibles à la médiathèque de Saussines. Je ne les ai pas lu dans le bon ordre. J’aurais du commencer par regarder les dates de parution. Celui-ci est antérieur au Passage à l’ennemie, sujet de mon dernier article. Il est aussi moins bon. Un peu comme un premier essai de quelque chose qui va suivre et sera d’un meilleur cru. On est toujours dans “la zone”, chez les marginaux de la société. L’histoire est encore étonnante, mais le style est plus classique. En le lisant, je me disais: si Lydie Salvayre était peintre, elle tagguerait les murs de ces cités décors de ses livres. Mais ce tag-ci, comme le livre, serait un peu moins bon que le suivant… Bon, au final, j’ai quand même pris du plaisir à cette lecture, et je vais attendre de trouver le livre goncourtisé !

Emprunté à la médiathèque de Saussines

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s