Ceux qui tombent, de Michael Connelly ***

ceuxquitombent

Bosch vient de décrocher un sursis de trois ans avant d’être mis à la retraite d’office lorsqu’il se voit confier un cold case datant de 1989. Viol suivi de meurtre, ADN, antécédents judiciaires et profil psychologique, tout incrimine un certain Clayton Pell. Un suspect… qui n’aurait eu que huit ans au moment des faits! Erreur du labo ou faute impardonnable de deux inspecteurs? Les conséquences de ce cafouillage s’annonçant monumentales, Bosch se met immédiatement au travail lorsqu’il appelé sur une scène de crime. Un homme se serait jeté du septième étage du célèbre hôtel de Los Angeles, le Château Marmont. La victime, John Irving, est le fils d’un conseiller municipal très influent à L.A., un homme qui n’a jamais porté Bosch dans son coeur. Pourquoi exige-t-il que ce soit lui qui mène l’enquête?
Deux intrigues menées en parallèle, l’une révélant la corruption de politiciens obnibulés par leurs profits, l’autre la monstruosité de prédateurs sexuels, et une description de Los Angeles qui fait froid dans le dos.

A part le froid dans le dos, l’introduction au livre de la quatrième de couv est un assez bon reflet de la situation. C’est, encore une fois, bien écrit et ça se lit vite. J’ai lu le bouquin en deux jours. Personnages intéressants. Le contexte – Los Angeles – par contre est très léger. Mais l’histoire est assez dense, avec assez de rebondissements, pour qu’on n’ait pas trop besoin d’en savoir plus sur les fleurs ou la pollution qui poussent autour. Un bon Connelly.

Emprunté à la médiathèque de Saussines

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s