La voix, de Arnaldur Indridason ***

arnaldur-indridason-la-voix

Il ne manque plus que quelques jours avant Noël et le portier de ce grand hôtel de Reykjavik, et prère Noël occasionnel, Gudlauger, a été retrouvé mort, poignardé dans sa chambre, dans une situation sexuellement compromettante. Le gérant de l’hôtel veut à tout prix cacher ce meurtre à ses clients mais le détective Erlendur découvre rapidement que derrière les bonnes apparences de l’hôtel se cachent un certain nombre de pêchés. Si le personnel comme les clients ont un certain nombre de choses à cacher, c’est la victime qui est le personnage le plus étonnant: de nombreuses années en arrière, il était le plus célèbre enfant chanteur de son pays. Cette gloire éphémère est-elle liée à sa mort? Ou bien tout n’est qu’une affaire de famille, liée au père et à la soeur dont il est séparé depuis toutes ces années?

Un bon Indridason, le troisième de la série (2003)… qui manquait encore à notre collection. Attention, il ne faut pas lire les romans d’Indridason de façon trop rapprochée parce que si les intrigues ne se ressemblent pas, le contexte (solitude, drogue, relations parents-enfants) est franchement répétitif – c’est le risque de la série avec les mêmes personnages/héros et leurs éternels problèmes personnels.

Lu en anglais (Voices)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s