L’homme qui a vu l’homme, de Marin Ledun ***

ledun-editions-OmbresNoires-policier-fichelivre Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s’abattre sur la façade atlantique. Les rumeurs autour de la disparition d’un militant basque, Jokin Sasco, enflent. Iban Urtiz, reporter, comprend que cette affaire n’est pas un cas isolé. La jeune Eztia, soeur du disparu, lui ouvre les portes d’un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l’ombre. Tandis que deux tueurs tentent d’étouffer la vérité, la vie d’Ivan bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom.

Un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes.

Etonnant. Prenant. Dérangeant. Où placer le curseur, entre roman et imaginaire d’un côté, triste réalité de l’autre? Entre les deux, bien au milieu? Une chose me semble sûre: le monde, ce monde-là inclus, n’est ni tout blanc ni tout noir. Il n’y a pas les vilains basques d’un côté, les gentils policiers de l’autre. Les assassins et les victimes.  Bien sûr personne ne peut cautionner la violence, les bombes, les victimes innocentes. Mais peut-on dire que le terrorisme justifie tout, y compris les enlèvements, la torture et les exécutions? Ne devrait-on pas s’interroger aussi sur les causes du terrorisme? Il n’y a pas de génération spontanée des terroristes.

C’est un roman, oui, mais de ceux qui à la fois envoutent, par la qualité de l’écriture, les personnages, le suspense, et font se poser bien des questions. Ledun est un écrivain prolifique. Il faut que je lise autre chose de lui.

Emprunté à la médiathèque départementale de l’Hérault.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s