Allmen et les libellules, de Martin Suter ****

Allmen et les libellules

Johann Friedrich von Allmen, la quarantaine élégante, collectionne les oeuvres d’art. Une occupation devenue dangereuse pour ce dilettante séducteur et raffiné depuis qu’il a dilapidé la fortune familiale et s’est attiré la rancoeur de certains proches, victimes de ses trafics. Il doit se résoudre à se séparer de bon nombre d’oeuvres et s’installe dans la maison du jardinier en compagnie de Carlos, son fidèle majordome guatémaltèque. La chance semble tourner lorsqu’il rencontre Jojo, une belle femme dans la fleur de l’âge. Dans sa demeure, il découvre cinq coupes Art nouveau ornées de libellules, chacune porteuse d’un secret. Il décide aussitôt de s’en emparer, à grand renfort de ruses et de précautions, en espérant régler ses dettes. Reprenant la tradition des duos d’enquêteurs, Martin Suter nous livre ici le premier volume d’une série dont Allmen, gentleman cambrioleur et enquêteur, est le héros.

C’est un language simple, facile à lire, amusant. Je n’éclate pas souvent de rire en lisant un bouquin. Mais les aventures d’Allmen ne sont ni banales ni tristes. Le livre se lit très vite. On le referme en ayant passé un bon moment. Rare. Bien sûr, pour ceux qui peuvent, il vaut mieux le lire en allemand.

Emprunté à la bibliothèque de Saussines

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s